10 expressions qu’un grand orateur ne doit jamais prononcer !

Alors qu’il est extrêmement difficile de gagner son public, il est par contre très simple pour un orateur d’en perdre, et cela durant les quelques premières minutes d’une présentation.

Voici les dix phrases que vous ne devez jamais prononcer :

 

  1. « Je suis totalement jet-laggé, fatigué, épuisé »

On ne sait jamais pourquoi elle sort, et pourtant une conférence sur cinq commence par l’une de ces phrases : « On ne m’a prévenu qu’hier que je devais venir parler aujourd’hui », « Mon voyage m’a épuisé » ou n’importe quelle autre excuse que votre public n’a vraiment pas envie d’entendre.

 

  1. « Vous m’entendez ? Ah, oui ça fonctionne ! »

Il s’agit sûrement de la première phrase la plus entendue en début de présentation. On tape sur le micro. On crie « Vous m’entendez-bien dans le fond ? », puis on rigole en s’excusant lorsqu’on remarque clairement que oui, tout le monde nous entend parfaitement, même si personne n’a osé lever la main pour le dire.

Vous n’êtes pas là pour faire la balance sonore ! Des personnes sont chargées de le faire (et si ce n’est pas le cas, faites le test au préalable).

Cependant, si vous utilisez un micro et que vous avez l’impression qu’il ne fonctionne pas, détendez-vous et réessayez ! Si vous pensez toujours qu’il y a un problème, avancez au devant de la scène et demandez de l’aide à un technicien.

Restez souriant et décontracté tout le long !

 

  1. « Je ne vous vois pas à cause de la lumière »

Oui, quand on est sur scène, les projecteurs vous éclairent. Ils sont puissants, il fait chaud et on n’arrive pas à distinguer le public. Mais lui n’a pas besoin de le savoir !

Sentez vous à l’aise, fixer des points même s’il fait sombre et si vous devez vraiment voir votre public n’hésitez pas à vous avancer et vous balader dans l’assemblée.

Surtout, ne couvrez pas vos yeux pour essayer d’apercevoir les gens. Demandez plutôt à ce qu’on allume les lampes dans la salle. Encore mieux, prévenez les ingénieurs et les techniciens au préalable qu’il faudra allumer les lampes.

 

  1. « J’y reviendrai plus tard »

Si par chance vous tomber sur un public qui en veut, qui cherche à en savoir plus, saisissez cette chance ! Si quelqu’un vous interpelle par rapport à un point prévu plus tard, choisissez donc d’y aller directement

Si quelqu’un est assez courageux que pour lever sa main et poser une question, félicitez-le et invitez le reste du public à faire de même.

 

  1. « Est-ce que vous arrivez à lire ça ? »

Pour des slides, la règle générale est de choisir une taille de police qui est le double de l’âge moyen du public. Si vous attendez un public d’une quarantaine d’année, utilisez une police de taille 80.

De la sorte, par manque de place, vous serez obligé également de limiter le texte présent. C’est une bonne chose !

 

  1. « Je vais vous lire ce passage à voix haute »

Ne jamais au grand jamais mettre trop de texte sur un slide. Et si vous le faites, ne lisez jamais à voix haute ce que les gens peuvent lire par eux-mêmes.

La meilleure façon de perdre son public est d’avoir un surplus de texte. Dès qu’il y a plus de quatre mots alignés, les gens commencent à les lire. Que se passe-t-il quand on lit ? On n’écoute plus.

Utilisez des titres courts, et utilisez des expressions que vous vous absolument que votre public retienne. Si vous devez écrire une citation de trois lignes. Alors prenez le temps nécessaire pour vous taire, le temps que chacun puisse lire cette citation à son aise.

 

  1. « Eteignez vos téléphones, ordinateurs, tablettes ! »

Il fut un temps, on devait demander à tout le monde de couper tous les appareils électroniques pendant une présentation. C’est fini ! Maintenant, les gens tweetent vos paroles et prennent des notes sur leur tablette. (Ou ils jouent aux cartes ou vérifient leur profil Facebook).

Vous pouvez demander au public d’éteindre leur sonnerie, mais à part cela faites en sorte que votre discours soit tellement inspirant que personne ne voudra jeter un regard discret sur l’un de ses appareils.

Demander l’attention ne fonctionne pas, on la gagne !

 

  1. « Pas besoin de prendre de notes ni de prendre des photos, la présentation sera mise en ligne »

C’est vraiment super que vous mettiez la présentation en ligne. Mais si votre présentation ne comprend pas trop de texte (comme ça devrait être le cas). Elle ne sera pas de grande utilité pour le public.

Pour la plupart des gens, écrire est déjà un moyen de mémoriser ce qu’on entend. En gros, laissez chacun libre de faire ce qu’il lui plait pendant votre présentation.

 

  1. « Laissez-moi répondre à cette question ! »

Bien sûr, c’est génial si vous pouvez répondre à une question directement mais il faut faire quelque chose d’autre avant. Souvent une question provenant du public vous a semblée claire mais ce n’est pas le cas pour tous les gens présents.

Dites toujours : « Je vais d’abord répéter la question, afin que tout le monde puisse l’entendre ». Et ensuite, répondez !

En plus, lorsque vous répétez la question, cela vous laisse plus de temps pour réfléchir à votre réponse.

 

  1. « Je serai bref. »

C’est la promesse que personne ne tient. Pourtant, de nombreuses présentations commencent ou se terminent comme ça.

Si vous les avez inspirés ou que vous compter les inspirer, les gens ne demandent pas à ce que cela soit bref. Soyez inspirant, donnez envie ! « Cette présentation va vous changer la vie » ou « Cette présentation dure 30 minutes, mais on va la faire en 25 minutes, comme ca nous pourrons prendre un café ensemble et en discuter calmement ».

Mais surtout, ne faites pas de promesses en l’air. Si vous dites que vous serez bref, vous devez vous en tenir !

 

  1. BONUS « Quoi, mon temps est écoulé ? Il me reste encore 23 slides. »

Si vous arrivez non préparez et que vous avez besoin de plus de temps que prévu, vous avez échoué. Vous devez vous entraîner et la faire tenir durant le temps imparti.

Encore mieux, terminez cinq minutes plus tôt pour prendre le temps de répondre à quelques questions. S’il n’y en n’a pas, invitez votre public à vous rencontrer en face-à-face autour d’un café. Libérer votre public cinq minutes plus tôt vous permettra de gagner leur gratitude, leur enlever cinq minutes de leur temps, les ennuiera.

 

Conclusion : arrivez préparé, soyez vous-même et soyez professionnel. Votre public vous appréciera pour votre clarté, votre sérieux et d’avoir rentabilisé le temps qu’il vous a consacré.