Ce qui va changer pour les sociétés dès septembre 2015

C’est la rentrée pour tout le monde ! Et ce qu’on peut dire, c’est que les politiques n’ont pas chômé durant ces deux mois de vacances. Voici quelques réglementations qui pourraient vous intéresser, en tant que dirigeant de société.

Le principal changement qui affectera les indépendants est la conséquence de l’accord « bien-être » de Willy Borsus, ministre des Classes moyennes, des Indépendants, des PME, de l’Agriculture et de l’Intégration sociale.

Dès ce 1e septembre 2015, la pension minimum des indépendants (retraite et survie) sera majorée de 2%.

« Ces décisions permettent de revaloriser les pensions des indépendants, avant d’arriver à l’égalité totale des minimas avec ceux du régime salarié en 2016. Quant aux autres allocations, cette augmentation de 2% est évidemment précieuse et bienvenue pour tous les bénéficiaires. », explique Willy Borsus.

Cette modification de 2% touche aussi les allocations de transition, d’incapacité de travail et d’invalidité, de maternité et d’adoption, et pour finir l’allocation de faillite.

Ici, retrouvez la totalité des allocations qui bénéficieront d’une augmentation.

La création d’un point de contact fraude sociale.

Afin d’endiguer la concurrence déloyale, notamment dans le secteur particulièrement touché de la construction, un point de contact fraude sociale est dorénavant accessible. Les dénonciations anonymes seront évidemment garanties secrètes par l’administration.

Autre changement qui touche les entreprises au 1 septembre : le tri des déchets.

Il va y avoir une mise en œuvre progressive du tri obligatoire de certains déchets, en Wallonie. L’objectif est de sortir près de 100 000 tonnes de déchets des incinérateurs et des décharges. Rappelons que cette mesure est déjà effective depuis 2012 en Flandre et 2013 en région de Bruxelles-Capitale.